Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
GALERIE
TRISTAN DE QUELEN
DERNIERE ACQUISITION
Vign_P1090373

Jean DESBROSSES

Paris, 1835 – Paris, 1906

Paysage de montagne

Huile sur toile

35 cm x 57 cm

Signée en bas à droite : JEAN DESBROSSES

Etiquette au dos : 1893 ? / Le Puy-Gros / Le Mont-Dore


Frère de Léopold et Joseph Gabriel Desbrosses, Jean Desbrosses exposa au Salon des Artistes Français entre 1861 et 1906. Ami et confrère d'Antoine Chintreuil, ils peignirent longtemps ensemble. 

Il s'agit ici d'un de ses sujets favoris, le Mont-Dore, vu par au dessus, avec le Puy-Gros en fond. Au Salon de 1892, Jean Desbrosses exposa un Chemin des artistes (Mont-Dore-les-bains) qui est sans doute notre sujet, sous le numéro 543. Desbrosses découvrit le Mont-Dore en 1878 à l'occasion d'une cure pour soigner son asthme. La facture du tableau est encore très proche de celle de son maître Antoine Chintreuil disparu en 1873. Mais caractéristiques de Desbrosses sont la présence d'un vert intense, un beau reflet de la lumière matinale sur le vaste ciel et un bel effet de perspective atmosphérique profond et intense. 

Prix : 3.000 euros 

 
ACTUALITES

Salon de la place Saint-Sulpice du 14 juin au 26 juin 2017

Tous les jours de 11h à 20h (Nocturne jeudi 15 juin jusqu'à 22h)

- Entrée libre -

Stand 209 

Editorial Juin 2017
Vign_Chintreuil3

1849

Entre 1846 et 1849, Antoine Chintreuil est venu peindre à Meudon. Ci dessus un portrait par son ami Jean Desbrosses (musée Chintreuil de Pont-de-Vaux (Ain). Jean Desbrosses vient s'installer dès 1849, à l'âge de quatorze ans chez Chintreuil et devient son élève et ami. Il passera sept ans ensuite à partir de 1850 à étudier le paysage avec Chintreuil à Igny dans la vallée de la Bièvre (ci-dessus au centre : La prairie à Igny, musée d'Orsay).  

Le musée d'Art et d'Histoire de Meudon rend hommage à Antoine Chintreuil en ce moment par une exposition d'une quarantaine de ses paysages (ci-dessus : Paysagiste dans les bois, musée Chintreuil de Pont-de-Vaux). Il était pour certains le meilleur élève de Corot. 

Antoine Chintreuil est un peu oublié aujourd'hui bien que conservé dans les plus grands musées (au Louvre, musée d'Orsay, Metropolitan museum notamment). Il n'est que de voir ses paysages exposés à Meudon pour se rendre compte comme l'a dit Emile Zola à son époque en 1878 après que la mort ait « ravi » Courbet, Corot et Daubigny : « Pour être complet, je rajouterai après eux Henri Regnault et Chintreuil (…) ils occupaient une place secondaire mais à l'heure présente ils auraient passé au premier plan s'ils étaient demeurés en vie. »

 
Historique des Editos :

 
__________________________________________________________________________________________________ 
25, avenue Miss Cavell | 94100 ST-MAUR DES FOSSES | Tél +33 9 81 31 42 85 | SIREN 524 098 605
© 2010
Créer un site avec WebSelf