Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
GALERIE Tristan de Quelen
Nature morte aux fruits et aux fleurs
Vign_20180325_151104
Eugène CLAUDE
Toulouse, 1841 – Paris, 1922
 
Huile sur panneau
 26,5 x  18 cm
Signé en bas à gauche « Eug. Claude » 
 
Peintre de salon dès l'âge de vingt ans, Eugène Claude est un peintre toulousain qui exposa des cènes de genre et surtout des natures mortes et des fleurs à partir de 1861.
Notre tableau, de petit format est une belle esquisse bien aboutie, sans doute pour une plus vaste composition de fruits et de fleurs. Ses belles et vives couleurs sont caractéristiques de l'art de cet artiste actif pendant cette grande période des peintres de fleurs parisiens du dernier tiers du XIXe siècle au côté des frères Benner, d'Alexandre Couder, de Victoria Dubourg et d'Alexandre Cesbron pour ne citer que les plus connus.

Prix : 1.100 euros

Bouquet de crevettes
Vign_302532-3
Graciano MENDILAHARZU
Avellaneda, 1827 – Buenos Aires, 1894
 
Huile sur toile
41 cm x 32,5 cm 
 
Signé en haut à gauche « Mendilaharzu »
  
 
 
 
Graciano Mendilaharzu est un peintre argentin qui, après avoir travaillé avec Martin Boneo à Buesnos Aires, vint à Paris en 1873 et fut élève de Léon Bonnat avant d'exposer au Salon de Paris à partir de 1879 des portraits et des scènes de genre. Son tableau le plus célèbre a été peint en France, Le retour à la maison (musée des Beaux-arts de Buenos Aires). Il  montre ses qualités de réalisme dans la facture et le sujet, qualités qui ont fait de Mendilaharzu également un grand portraitiste.
 
Notre tableau est une nature morte peinte à la hollandaise dans cette facture simple et naturaliste qui a fait le succès des peintres du 17e siècle qui ont inspiré le peintre naturaliste argentin Mendilaharzu.
Les oeuvres du peintre qui est rentré en Argentine en 1887 sont surtout conservées dans les musées de son pays mais elles sont peu nombreuses du fait que Mendilaharzu est mort relativement jeune. 
 
Prix : 1.700 euros
 
Bouquet de giroflées rouges dans un vase
Vign_HUAS
Pierre-Adolphe HUAS
 
La Rochelle, 1838 – Paris, 1900
 
Huile sur toile
 
63 cm x 47 cm
 
Signé en haut à droite : P. Huas
 

 

 
 
Originaire de La Rochelle, Pierre-Adolphe Huas exposa aux Salons de Lyon, Nantes et Paris entre 1863 et 1898 des peintures de fleurs et des portraits qui firent égaleemnt son succès. Le musée de La Rochelle conserve notamment de lui un beau portrait du Révérend Père Etourneau des frères prêcheurs. Huas a exposé au Salon de Strasbourg de 1891 un tableau intitulé Giroflées qui pourrait être notre tableau.
 
En langage des fleurs,"fleur de la Sainte-Mère", la giroflée est associée à la Vierge Marie. Jaune, elle est surnommée "bâton d'or". Rouge, elle rappelle la croix des Templiers. Elle est le symbole de la fidélité et la constance dans l'amour.
 
VENDU
Nature morte aux cerises
Vign_DSC00405
Marie COIGNET
Honfleur, 1870 - 1944
 
Huile sur toile
25 cm x 36 cm
 
Signé en bas à droite : M. Coignet

 

Marie Coignet nait à Honfleur le 9 décembre 1870. Elève de Guillaume Fouace, elle se spécialise comme lui dans la nature morte et s’inspire de l’art de Jean-Siméon Chardin avec un rendu très réaliste et très fin des matières.

Ses œuvres furent très appréciées et collectionnées notamment par la famille Rothschild.

Après avoir remporté des médailles d’argent aux expositions de Carcassonne en 1894, et Montpellier en 1896, elle devient sociétaire du salon des artistes français en 1897 et y exposera régulièrement jusqu’en 1931. Elle participe aussi au salon d’Hiver entre 1906 et 1913 et à l’union des femmes peintres et sculpteurs de 1898 à 1919.

Musées

Musée des Beaux-Arts de Pau, Morlaix, Lagny-sur-Marne.

VENDU

Bouquet de fleurs
Vign_Cauchois
Henri Eugène CAUCHOIS
Rouen, 1850 - Paris, 1911
 
Huile sur toile
41 cm x 33 cm
 
Signé en bas à droite : H.Cauchois
 
 

 

 
 
Cauchois a été un des principaux peintres de fleurs du dernier tiers du XIXe siècle. Il est connu pour ses "bouquets-drapeaux" tricolores composés de bleuets, marguerites et coquelicots rouges.
Notre tableau reprend le thème avec quelques variantes (le bleu se fait plus discret et l'accent est mis sur le vase). Cauchois avait ce "far presto" que l'on retrouve chez Jeannin et Quost qui ont impressionné Van Gogh dans les années 1880. Les fleurs sont montrées dans leur simplicité comme sortant du jardin et dans une composition simplifiée qui accentue leur naturel. 
 
Les oeuvres de Cauchois sont présentes dans de nombreux musées des Beaux-Arts en France notamment à Rouen, Angers, Perpignan et Montauban. 
 
VENDU
© 2010
Créer un site avec WebSelf