Page d'accueilPlan du siteAjouter aux FavorisImprimerEnvoyer à un ami
GALERIE Tristan de Quelen
Bouquets de fleurs
Vign_20181205_112629_3
Jean-Marie REIGNIER
 
Lyon, 1815 – Lyon, 1886
 
Paire de gouaches
 
31,5 x 23,5 cm
 
Signées et datées en bas «REIGNIER / 1852»
 
Jean-Marie Reignier est un peintre de fleurs de Lyon. Son style très descriptif et décoratif – il apprit son métier dans la grande tradition de la peinture lyonnaise auprès d'Antoine Berjon puis Augustin Thierriat (qu'il remplaça comme professeur de fleurs à l'Ecole des Beaux-Arts de Lyon en 1854). Les critiques y voit "l'excellence ", "l'habileté de l'exécution" et "le dessin riche" à une époque où «la nouvelle école, moins décorative (…) plus simple et plus vraie, fait passer avant l'anatonie botannique de la fleur, le souci des apparences extérieures et des contours généraux». Il tint un atelier à partir de 1845 qui eu un grand succès. Il est considéré avec Thierriat, Lepage et Saint-Jean comme un des plus importants professeurs dans l'histoire de la peinture lyonnaise de fleurs au XIXe siècle. Ses œuvres sont notamment conservées au musée des beaux-arts de Lyon, de Grenoble et au musée Tessé du Mans.
 
RESERVE
Nature morte aux fruits et aux fleurs
Vign_20180325_151104
Eugène CLAUDE
Toulouse, 1841 – Paris, 1922
 
Huile sur panneau
 26,5 x  18 cm
Signé en bas à gauche « Eug. Claude » 
 
Peintre de salon dès l'âge de vingt ans, Eugène Claude est un peintre toulousain qui exposa des cènes de genre et surtout des natures mortes et des fleurs à partir de 1861.
Notre tableau, de petit format est une belle esquisse bien aboutie, sans doute pour une plus vaste composition de fruits et de fleurs. Ses belles et vives couleurs sont caractéristiques de l'art de cet artiste actif pendant cette grande période des peintres de fleurs parisiens du dernier tiers du XIXe siècle au côté des frères Benner, d'Alexandre Couder, de Victoria Dubourg et d'Alexandre Cesbron pour ne citer que les plus connus.

VENDU 

© 2010
Créer un site avec WebSelf