Ecole flamande du XVIIe siècle

Huile sur toile
52 x 60 cm (66 x 76 cm avec le cadre)
Très beau cadre ancien en bois doré

 

 

 

Le style de notre tableau se rattache au premier courant de la nature morte flamande du XVIIe siècle, avec un côté descriptif et minutieux qui rappelle notamment l’art d’Osias Beert, Jacob van Es et Clara Peeters. La présentation très simple, les couleurs chaudes (bruns et rouge) et une touche grasse et luisante rappellent en particulier l’art de Snyders. Il s’agit sans doute d’un peintre spécialiste de poissons proche des peintres d’Anvers Alexander Adriaenssen et Clara Peeters. Ces derniers disposaient les éléments de leurs natures mortes simplement et de façon détachée, sur un fond très sombre, en s’attachant à rendre les reflets sur les objets métalliques, pièces, plats, vases et coupes et avec une palette qui devient très réduite après 1620, tendant vers des harmonies monochromes de gris et de brun.

Au centre les poissons sont une référence aux Chrétiens. Ils se présentent entre à gauche de la composition, une coupe de myrtilles, symbole d’immortalité au XVIIe siècle (la myrte étant un arbrisseau toujours vert !) et à droite deux mottes de beurre dans un pot en terre, le beurre représentant dans l’exégèse biblique l’humanité du Christ par opposition au miel, qui en représente la nature divine, et un citron coupé témoignant de l’amertume de l’existence offerte ! Un pichet derrière évoque le vin et donc le sang du Christ et donc le sacrifice. La cuillère au centre est une invitation au spectateur à goûter les aliments-symboles représentés. Et donc à rechercher l’immortalité par les sacrifices en suivant l’exemple de l’humanité de Jésus-Christ au travers de sacrifices sans éviter l’amertume de la vie!

Prix : 5.000 euros

ACHETER