Ecole flamande de la première moitié du XVIIe siècle
Huile sur cuivre
16,3 x 13,2 cm (25,5 x 23 cm avec le cadre)
Trace de signature sur la manche gauche de Saint Bernard ?

 

 

On connaît une autre version de ce tableau qui est conservée au musée du Collège Royal et Militaire de Thiron-Gardais dans le Perche, racheté par Stéphane Bern. La peinture du musée est une huile sur chêne du début du XVIIe siècle qui appartenait au centre hospitalier d’Abbeville. Elle représente le saint fondateur de l’abbaye et de l’Ordre de Tiron Saint Bernard d’Abbeville, entouré des instruments de la passion : le saint en ermite porte les instruments de la passion avec la colonne de la flagellation, la lance de Longin, la croix, le voile de sainte Véronique, les clous, le glaive de saint Pierre, la lanterne des gardes, le fouet et l’échelle.

Dans notre tableau figurent comme « instruments de la passion » : la colonne, la lance, la croix, les clous, le fouet et l’échelle mais aussi la cruche avec l’eau avec laquelle Pilate s’est lavé les mains, les dés avec lesquels les soldats ont joué le manteau du Christ ainsi que le bâton avec au bout l’éponge avec du vinaigre pour étancher la soif de Jésus en croix.

Saint Bernard d’Abbeville est appelé également saint Bernard de Tiron. Ermite catholique, fondateur au début du 12e siècle du monastère de Thiron dans le Perche, il était originaire d’Abbeville où il est né en 1046. Il meurt à Thiron en 1117.

RESERVE