Ecole française du premier tiers du XIXe siècle
Huile sur toile
33 x 25 cm (47,5 x 39 cm avec le cadre)
Cachet du marchand de toiles au dos “Alph. GIROUX” (actif à Paris pendant le premier tiers du XIXe siècle)

 

 

Ce paysage animé est caractéristique du style néo-classique du début du XIXe siècle. L’atmopshère est idyllique avec ses bergers au repos et son petit troupeau de chèvres. Les personnages sont ici purement anecdotiques et presque perdus dans un paysage idéalisé. En ce début de siècle le goût pour les clair obscurs très marqués est aussi caractéristique, jouant de contrastes entre des frondaisons aux couleurs tantôt très claires, tantôt très sombres !
Notre tableau n’est pas signé mais a sans doute été peint par un artiste français du début du XIXe siècle. On pense à Jean-Victor Bertin et Joseph Bidauld mais nombreux sont les paysagistes néo-classiques français au début du XIXe siècle. Jean-Honoré Marmont de Barmont, Antoine-Laurent Castellan, Pierre-Anathase Chauvin, Victor de Grailly, Jean-Marie Hémon, Alphonse Michel Mandevarc, Antoine Pierre Mongin et Jean-Pierre Péquignot sont autant d’artistes qui dessinent et sculptent littérallement leur composition par la lumière ! La finesse de cette lumière qui se reflète sur les arbres et le lac et qui éclaire par le côté les personnages est ici remarquable ! Le dessin est également très fin, beaucoup de paysagistes de l’époque sortant des ateliers académiques !

VENDU