Eugène SORDET
Genève, 1836 – Genève, 1915

Huile sur toile
Signée en bas au centre « E. Sordet »
50,5 x 65,5 cm (61 x 76,5 cm avec le cadre)

 

 

 

Peintre genevois, élève d’Alexandre Calame, Eugène Sordet est un paysagiste des Alpes de la seconde moitié du XIXe siècle. Il fait partie de l’école du paysage suisse avec Leberecht Lortet (son confrère avec qui il peignait les montagnes près de Zermatt) et Richard Ranft (élève de Sordet qui a appris le dessin à l’école de dessin de Genève).

Notre tableau est d’abord un paysage d’hiver dans l’esprit romantique, à la suite du peintre allemand Caspar David Friedrich. Mais à la différence de la peinture romantique allemande qui met au centre le paysage, ici une scène de genre est mis en scène, une procession funéraire.

Il s’agit donc sans doute d’un tableau précoce dans l’oeuvre du peintre, probablement dans les années 1850 marquées par le romantisme.

Comme toujours dans les tableaux de Sordet (et de son ami Lortet), la lumière est magnifique et le jeu de ses reflets sur la neige est très beau. La présence de l’église éclairée par l’arrière ainsi qu’un porche en ruine et les figures noires de la procession funèbre créent également une ambiance toute romantique. De même la lumière du soir couchant qui éclaire la scène par derrière et semble montrer le chemin vers le cimetière et ces pierres tombales déjà à moitié ensevelies sous la neige !

Prix : 2.000 euros

ACHETER