Jean-André RIXENS
Saint-Gaudens (Haute-Garonne), 1846 – Paris, 1925

Huile sur panneau
23 x 33 cm (36,5 x 46 cm avec le cadre)
Signée et datée en bas à gauche « JRixens / 1904 »

 

 

Peintre de Haute-Garonne, Jean Rixens étudie à Toulouse avant de monter à Paris.
Il concourt au prix de Rome en 1870 avec La Mort de Messaline. En 1873, il obtient le deuxième second grand prix avec Super Flumina Babylonis que l’État achète et envoie à Saint-Gaudens à la demande du député Marc de Lassus.
Rixens devient connu avec ses tableaux d’histoire comme La Mort de Cléopatre (Toulouse, musée des Augustins), Le Cadavre de César (Niort, musée Bernard-d’Agesci), ou La Mort d’Agrippine (musée des beaux-arts de Béziers).
Dans les années 1870 il fait un voyage en Italie (Florence et Rome) ainsi qu’un voyage en Espagne.
Peintre académique, il change sa manière dans les années 1890, influencé par l’impressionnisme.
Après 1900, il s’adonne surtout à la peinture de paysage dans le goût impressionniste.

Notre tableau montre un beau paysage près d’un bord de rivière ou un lac. Un berger y puise de l’eau. Il est habillé d’une chemise blanche, ceinture rouge et pantalon gris, et coiffé d’un béret. On sent la lumière et la chaleur de l’été. Au loin, on distingue une ville, sans doute Saint-Gaudens (d’où le peintre était originaire) près de la Garonne. Le tableau est daté de 1904.

Prix : 1.200 euros

ACHETER