Kathe MÜNZER-NEUMANN
Breslau, 1877 – Paris, 1959

Huile sur toile
35,5 x 27,5 cm (52 x 44 cm avec le cadre)
Signé et situé en bas à droite « K. Münzer / Paris »
Beau cadre ancien en bois noir

 

 

Née à Breslau (Wroclaw) en Pologne, Kathe Münzer est une femme peintre de portraits et de paysages et dessinatrice de caricatures. Elle a étudié et exposé en Allemagne et à Paris où elle émigre en 1933. Elle a fait partie de l’Ecole de Paris.

Käthe Münzer étudie d’abord en 1900 à l’école de dessin et de peinture de l’Association des artistes de Berlin avec Franz Skarbina et Max Uth. En 1904, elle devient membre de l’Association des Femmes Artistes de Berlin (la plus ancienne association de femmes artistes en Allemagne, fondée en 1867).

Elle participe régulièrement aux expositions de l’Association de 1904 à 1933 ainsi qu’à la Grande exposition annuelle d’art de Berlin. En 1907, elle expose avec 50 autres artistes de la société pour soutenir l’art juif.

En 1909, elle épouse Jacob Neumann. Elle se rend la même année à Paris où elle étudie à l’Académie Julian avec Ernest Laurent et Edmond Aman-Jean. Puis elle partage son travail entre Varsovie, Saint-Pétersbourg, Copenhague et Amsterdam.

Les années 1920 et 1930.

Münzer-Neumann peint des portraits, des paysages, des natures mortes et des scènes de genre dans le style de la nouvelle objectivité et du nouveau réalisme. Dans les années 1920, elle publie aussi des caricatures dans les magazines Funny Blätter, Ulk et Jugend.

En 1933 Kathe Münzer émigre en France où elle rejoint la Société des Artistes Français et la Société nationale des beaux-arts. Elle y exposera régulièrement ainsi qu’au Salon d’Automne, au Salon des Indépendants et au Salon des Humoristes.

Notre portrait date des années 1930 et situé à Paris est caractéristique de l’oeuvre du peintre dans le style et la facture. Kathe Münzer peint par petites touches de couleurs vives sur un fond sombre dans un style expressionniste.

Le visage de la jeune fille raconte une histoire. La présence des fleurs – aussi récurrente dans les tableaux de Kathe Münzer – semble une image de la féminité affirmée par le modèle. Ceci malgré un regard dur marqué par son époque, les années 1930.

Musées

Märkisches Museum de Berlin, Centre Pompidou à Paris et Galerie nationale du Jeu de Paume à Paris.

Prix : 3.500 euros

ACHETER sur PROANTIC (Portail de galeries de peinture ancienne et 19e)