Louis-Nicolas VAN BLARENBERGHE (Attribué à)

Lille, 1716 – Fontainebleau, 1794

Gouache sur vélin

33 x 49 cm

Inscription au dos « Blarenberg »

 

Cette gouache est attribuée à Louis-Nicolas Van Blarenbeghe par Nathalie Lemoine-Bouchard, auteur du catalogue raisonné ” Les Van Blarenberghe” : “C’est une gouache attribuée à Louis-Nicolas van Blarenberghe qui a fait partie d’une paire non signée divisée chez Poulain le Fur le 21 avril 1997 celle-ci n° 35. Le sujet est inhabituel pour LN vB”.

Peintre et miniaturiste originaire de Lille, Louis-Nicolas Van Blarenbeghe fait partie d’une famille de peintres de batailles, de ports et de scènes de chasse du XVIIIe siècle. Père de Henri-Joseph et fils de Jacques-Guillaume dont il fut sans doute l’élève, Louis-Nicolas van Blarenberghe devient le peintre attitré du duc de Choiseul vers 1750.

Son art allie la précision du dessin et le sens du récit à la beauté, la finesse et l’harmonie des tons dans le rendu de la nature. Il est en cela proche des grands maîtres du paysage flamand. S’y ajoute l’équilibre de la composition et le réalisme des lieux -parfois même topographique – de tradition plus française.

Dans notre tableau, la finesse du dessin et la fraîcheur des couleurs et le beau rendu des arbres et de la végétation montrent la qualité de l’oeuvre. Mais son originalité réside dans son sujet, une chasse aux crocodiles ! La scène est imaginée dans un pays lointain, certainement oriental vu les costumes, bien que le paysage soit largement inspiré de la nature européenne !

Plusieurs scènes de chasse de Louis-Nicolas van Blarenberghe sont passées en vente aux enchères. Il y a notamment « L’Hallali » (hôtel des ventes de Drouot en 1930 ; toile, 13 x 18 cm) et deux « Scènes de chasse » (hôtel des ventes de Bourg-en-Bresse en 1991 ; gouache sur vélin, 13 x 11 cm). Celles-ci ont un style, des motifs et des couleurs très proches de notre gouache.

Prix : 7.500 euros

ACHETER