Ecole française de la seconde moitié du XIXe siècle
Huile sur papier marouflée sur toile
49 x 32,5 cm
Non signée
Notre tableau illustre le chapitre V du livre de Daniel de l’Ancien Testament.
« Le roi Balthazar donna un somptueux festin pour les grands du royaume au nombre de mille, et il se mit à boire du vin en leur présence. Excité par le vin, il fit apporter les vases d’or et d’argent que son père Nabucodonosor avait enlevés au temple de Jérusalem. Il voulait y boire, avec ses grands, ses épouses et ses concubines. On apporta donc les vases d’or enlevés du temple, de la Maison de Dieu à Jérusalem. Et le roi, ses grands, ses épouses et ses concubines s’en servirent pour boire. Après avoir bu, ils entonnèrent la louange de leurs dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre.
Soudain on vit apparaître, en face du candélabre, les doigts d’une main d’homme qui se mirent à écrire sur la paroi de la salle du banquet royal. (…) Alors on fit venir le prophète Daniel et il déclara : « Tu t’es élevé contre le Seigneur du ciel. Tu t’es fait apporter les vases de sa Maison, et vous y avez bu du vin, toi, les grands de ton royaume, tes épouses et tes concubines. Vous avez entonné la louange de vos dieux d’or et d’argent, de bronze et de fer, de bois et de pierre, ces dieux qui ne voient pas, qui n’entendent pas, qui ne savent rien. Mais tu n’as pas rendu gloire au Dieu qui tient dans sa main ton souffle et tous tes chemins. »»

Le banquet de balthazar.

Ce sujet a été traité plusieurs fois par des grands maîtres flamands au XVIIe siècle. Par exemple Frans Francken le Jeune, Frédérick Van Valckenbroch et Louis de Caullery. Ainsi que le peintre hollandais Rembrandt lui-même (National Gallery de Londres).
Le style de notre tableau rappelle l’art des illustrateurs de la seconde moitié du XIXe siècle. Il y a en effet la précision du dessin, le caractère très descriptif et minutieux que l’on voit dans les costumes, les ustensiles, les objets. La figure du prophète Daniel les bras levés rappelle par son style les figures de Gustave Doré.
Prix : 1.900 euros