Leopoldina ZANETTI BORZINO
Venise, 1826 – Milan, 1902

Huile sur toile
Signée en bas à gauche «Leopoldina Zanetti Borzino »

76 x 57,5 cm (88 x 69,5 cm avec le cadre)
Vers 1850

Léopoldina Zanetti est née à Venise mais les mouvements révolutionnaires contre la domination autrichienne obligèrent sa famille à fuir en 1849.
Elle est la nièce de Daniele Manin. Elle se réfugie en France puis à Gênes, où elle rencontre Ulisse Borzino, professeur à l’Académie de Linguistique et peintre, qui devient son mari.
A Gênes, Léopoldina participe aux expositions de la Société Promotrice des Beaux-Arts de 1851 à 1868. Elle travaille la technique de la lithographie et publie une série de lithographies qui seront rassemblées dans l’Album pittoresque de Gênes de 1855.

La « Torre dellla Lanterna » (le phare de Gênes) faisait partie des œuvres gravées. Il y a quelques légères variantes par rapport au tableau (des personnages différents et le bateau lègèrement différent également. En 1864, elle suit son mari à Milan, où il devient propriétaire d’une usine oléographique qui se spécialise dans la reproduction de peintures de sujets sacrés et profanes.

Léopoldina Zanetti-Borzino a exposé ses œuvres à l’Exposition internationale de Rome en 1883, à l’Exposition nationale de Venise en 1887 et à l’exposition des Amateurs et Culteurs à Rome en 1889.
Ses peintures se trouvent aujourd’hui à la galerie d’art civique d’Imperia (« Ponte di Carignano » exposé à Gênes en 1858) et au musée du Risorgimento à Gênes (« Le débarquement à Gênes de Napoléon III  en 1859 »), ainsi que dans des collections privées.

Prix : 3.500 euros

ACHETER