Paul-Louis BOUILLON-LANDAIS
Marseille, 1825 – Marseille, 1911

Huile sur toile
73 x 92 cm (93 x 115 cm avec le cadre)
Signé en bas à gauche “PLandais”

 

Elève à l’école des Beaux-Arts de Marseille, Paul-Louis Bouillon-Landais obtient le premier prix du modèle vivant en 1847. Il expose ensuite comme peintre de marines au Salon de Paris, notamment en 1857 « Le phare du nouveau port à Marseille ».
Professeur de dessin, il est aussi conservateur du musée de Marseille à partir de 1865 et pendant plus de quarante ans.

Notre tableau est une vue du port de Marseille au milieu du XIXe siècle. On peut y voir un beau navire, une barque aménagée, la ville au fond avec le quartier de la Joliette et le Panier à droite. De nombreux personnages animent la composition sur les embarcations et la ville de Marseille est bien décrite avec de nombreux détails architecturaux. Un véritable témoignage de la vie dans le port de Marseille au milieu du XIXe siècle.

En même temps, il s’agit d’un tableau bien composé et les couleurs sont belles et harmonieuses. Le bleu du drapeau rappelle le bleu de la barque au centre ainsi que que le bleu du ciel. Et le rouge de la toile de la barque aménagée rappelle le rouge du drapeau français ainsi que le rouge du bonnet de l’homme dans la barque à droite au premier plan. A l’arrière, si l’on regarde attentivement, les multiples architectures de la ville de Marseille sont représentées précisément. Avec notamment des hauts fourneaux, des maisons de ville et l’église Saint Laurent, la paroisse des pêcheurs de Marseille. L’ensemble de la composition est baignée d’une jolie lumière à la fois vive, claire et jaune qui rappelle l’atmosphère si particulière de la ville de Marseille.

VENDU