Pilides COSTA dit Tino COSTA
Poti (Géorgie), 1891 – Los Angeles, 1947

Huile sur panneau
46,5 x 38 cm (63 x 55 cm avec le cadre)
Signé, daté et localisé « Costa Pilides / 1915 / Moudros Timgad »

Beau cadre Montparnasse en bois sculpté

 

Né à Poti en Géorgie (Russie), Pilides Costa dit « Tino Costa » est un peintre voyageur. Il a passé sa jeunesse en France et pendant la Première Guerre mondiale, il a servi dans l’armée française. C’est là qu’il a pu peindre ce beau portrait du commandant du vaisseau « Timgad » en 1915. Costa fait partie de ces artistes d’origine russe immigrés en Californie dans les années 1920. Il immigre en 1929 aux États-Unis où il continue à peindre des portraits de célébrités, notamment de Jean Harlow, Shirley Temple, Douglas Fairbanks, Jr. et Loretta Young et du président Hoover. En 1935, il s’installe donc en Californie. En 1936, son portrait du gouverneur Merriam est même acheté par l’État de Californie. Il se trouve encore au Capitole de l’État.

Le “Timgad”.

En 1915 dans la bataille des Dardanelles le commandant du Timgad était le capitaine au long cours Joseph Blancart. Il était lieutenant de vaisseau et un des plus célèbres marins de la Compagnie Générale Transatlantique. Il s’illustrera en 1917 comme commandant du vapeur Niagara ce qui lui vaudra deux témoignages officiels de satisfaction et une citation à l’ordre de l’armée. Officier de réserve dans la Royale, il deviendra en 1927 le premier commandant du paquebot Ile de France. Et il sut transformer la discipline à bord et y effectuer la mutation du militaire vers le civil. Il fut pour cela aidé par son second, Etienne Payen de La Garanderie, futur commandant du Paris et du Normandie.

Le Timgad était un paquebot de la Compagnie Générale Transatlantique mis en service en novembre 1911 sur les lignes d’Afrique du Nord, au départ de Marseille. Puis en 1914, il fut réquisitionné et armé en croiseur auxiliaire de premier rang jusqu’au mois d’août 1915. Basé à Moudros en Grèce il a participé à la bataille des Dardanelles. Il est réquisitionné de nouveau en 1916 pour le transport des troupes en Orient, notamment pour les opérations d’Athènes fin 1916-début 1917 et entre Itéa et Tarente au printemps 1918. Il est retiré le 16 juillet 1920.

Prix : 2.500 euros

ACHETER