Théodore GUDIN (Attribué à)
Paris, 1802 – Boulogne-Billancourt, 1880

Huile sur panneau
21,5 x 27 cm (36 x 43,5 cm avec le cadre)
Inscription au dos “….l’eau / 23 ?”

 

 

Théodore Gudin est un peintre de marine français de l’époque romantique. De formation classique, il étudie auprès de Girodet, Gros, puis de David exilé à Bruxelles.

Son style est profondément marqué par les exemples anciens de la peinture nordique, notamment de van Goyen, dont il retient les teintes jaunes et dorées et de Jacob van Ruisdael, à qui il emprunte une dramatisation des effets atmosphériques, opposant la lumière à l’obscurité. Il est aussi influencé par l’orientalisme à partir de de 1830, quand Gudin prend part à l’expédition d’Alger. Sa palette évolue alors vers des teintes brillantes et lumineuses.

Gudin est nommé peintre officiel de la Marine royale en 1830. Louis-Philippe lui commande notamment en 1839 pour le musée de l’histoire de France au château de Versailles quatre-vingt-dix-sept tableaux commémorant les grands épisodes de l’histoire navale française.

Gudin voyage et multiplie les oeuvres de petites dimensions prises sur le vif, sur les côtes de la Manche et en Bretagne en 1830, le Mont-Saint-Michel, Cancale, Saint-Malo, Belle-Île, Lorient et Brest.
Il s’agit ici sans doute d’une de ces études.

VENDU